Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baudouin.gregory.over-blog.com

baudouin.gregory.over-blog.com

Honneur et Patrie, telle est ma devise. Ancien des Troupes Aéroportées, je suis Président du Cercle Jean Moulin. Patriote Républicain; Jean Pierre Chevènement est, avec Jean Moulin, ma référence. Retrouvez ici ma chronique et l'actualité de Jean Pierre Chevènement


Jean-Pierre Chevènement a raison. par Grégory Baudouin (texte et vidéo)

Publié par par Grégory Baudouin sur 15 Juin 2017, 21:43pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #Jean Pierre Chevènement

2017.02.15 Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Suite à plusieurs retours, je réécoutais ce matin, la dernière interview de Jean-Pierre Chevènement, au club de la presse d’Europe 1.

 

Alors qu’a-t-il donc dit ? Il a commencé par constater que le Président Macron avait réussi où lui avait échoué. Rien que cela c’est à mettre au profit de Jean-Pierre Chevènement. Nos politiques nous ont plutôt habitué à tout savoir sur tout, à avoir raison sur tout, et dire qu’ils avaient raison avant les raisons des autres, où que l’histoire les jugera. Mais en voyez-vous beaucoup admettre qu’ils ont eu tort ou échoué ? J’ai même souvenir d’une émission, où à une question posée Jean-Pierre Chevènement a répondu tout simplement : « je ne sais pas, je revendique le droit de dire, je ne sais pas ». Donc aucune posture ici de « après moi, le déluge ».

 

Jean-Pierre Chevènement en 2002 a créé le Pôle Républicain, où sont venus des militants de l’extrême-gauche, à une certaine droite, en passant par tous les partis traditionnels. Le Président Macron a donc réussi à ouvrir une voie entres les anciens partis, là où Jean-Pierre Chevènement avait échoué. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Jean-Pierre Chevènement a dit qu’il faisait confiance à Emmanuel Macron, et que celui-ci est un homme intelligent, là, ou moi, j’ai dit que je n’étais pas négatif, à priori, et que je voulais croire en l’avenir, que je faisais « un pari sur l’intelligence ». Donc nous verrons. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Le Président Macron, comme l’a dit Jean-Pierre Chevènement est un pur produit de l’élitisme républicain. Il n’est pas né avec une cuillère en or dans la bouche. Son début de scolarité ne fut des plus mémorables. Et puis il s’est mis au boulot, jusqu’à se hisser à la force du poignet, au sein des plus hautes écoles, y compris au sein du saint des Saint, l’ENA, dont Jacques Mandrin dit qu’il s’agissait des mandarins de la société bourgeoise. Jacques Mandrin et Jean-Pierre Chevènement ont raison.

 

Jean-Pierre Chevènement a eu pour question : « est-ce qu’en faisant Ministre des hommes de droite, de gauche, le Président Macron n’a-t-il pas acheté le silence des hommes ? » Le Président Macron, je pense, n’acceptera pas les « couacs » nombreux, trop nombreux sous le Président Hollande. Chacun et tous ont en tête le fameux « un Ministre ça ferme sa gueule, ou ça démissionne », et en la matière Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Un gouvernement doit filer droit. Premier Ministre et Ministre se doivent d’appliquer la politique décidée par le Président de la République, point. Avec des vrais présidents (De Gaulle, ou Mitterrand), les Ministres étaient des opérationnels, fussent ’ils les premiers d’entre eux. Pas un cheveu ne dépassait ou il était coupé. De Gaulle et Mitterrand avaient raison. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Enfin Jean-Pierre Chevènement est revenu sur les primaires, qui sont une aberration dans les institutions de la Vème République. Trop de vote « facultatif » tuent les votes « institutionnels ». Quand on pense en plus que ce vote facultatif est un vote censitaire, et qu’il ne regroupe que les adhérents, les fans ou les groupies, c’est-à-dire les convaincus. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Jean-Pierre Chevènement, dans le cadre institutionnel, est revenu sur le quinquennat. Il a redit que le quinquennat ne laisse pas le temps au temps pour réformer. Il l’a très bien dit « peut-être faut-il revenir au septennat quand bien même non renouvelable ». Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Et pour finir, il a dit faut-il une dose de proportionnelle. Jean-Pierre Chevènement a répondu qu’il était favorable au fait d’instiller, instaurer même une dose de proportionnelle. Il n’est pas normal qu’une force représentant 30% des votants, fusse-t’elle le Front National, ne soit pas représentée à l’Assemblée National. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

Sans flagornerie aucune, je ne vois donc pas où sont les problèmes. Jean-Pierre Chevènement a raison.

 

 

Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que la Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

Jean-Pierre Chevènement a raison. par Grégory Baudouin (texte et vidéo)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents