Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baudouin.gregory.over-blog.com

baudouin.gregory.over-blog.com

Honneur et Patrie, telle est ma devise. Ancien des Troupes Aéroportées, je suis Président du Cercle Jean Moulin. Patriote Républicain; Jean Pierre Chevènement est, avec Jean Moulin, ma référence. Retrouvez ici ma chronique et l'actualité de Jean Pierre Chevènement


« Sanitarium » par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 23 Novembre 2015, 19:56pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

Alors que je travaille le soir, j’ouvre une première fenêtre où j’œuvre, et j’en ouvre une seconde sur laquelle passe un film ou une série. Au lieu d’ une musique de fond, j’ai un film de fond ; et quand le son attire mes yeux (mais la lumière n’attire jamais mon oreille), je suis un peu plus attentif à ce qui se déroule sur le petit écran. En matière de films, la plupart du temps ce sont des films de guerre ou des films d’horreur. N’ayant pas besoin d’avoir une attention soutenue du fait des scénarii (des ados ou un groupe d’adultes qui arrivent dans un lieu donné, qui fuient et  se font massacrer par des zombies, ou un virus voire une grosse bébête), je peux faire autre chose à côté.

 

Dernièrement, je « regardais » SANITARIUM, film qui n’est pas resté dans les annales du cinéma, quoiqu’avec des acteurs de qualité ayant eu leur heure de gloire comme Malcolm McDowell (Orange Mécanique) et Lou Diamond Phillips (La Bamba). Le peach du film est ce que voient certaines personnes mais que ne voient pas la plupart, et le dédoublement de personnalité.

 

Afficher l'image d'origine

 

On prend donc pour des schizophrènes ou des « fous » des personnes qui, en fait, peuvent être parfaitement « normales » mais « pas dans la norme », si tant est qu’il existe une « normalité ». Ce qu’ils voient existe vraiment, mais n’étant pas vu par les autres n’est pas reconnu; ils sont donc mis au ban de la société

 

Mon grand-père m’avait donné il y a bien des années une collection qui se dénomme « Insolite ». On y parle des extra-terrestres, de Bigfoot, des Men in black, du yéti, de Roswell, des Incas, du triangle des Bermudes, du monstre du Lock Ness, des OVNIs … Toutes ces chose que d’aucuns ont vu mais que tous se refusent à reconnaitre et pour lesquelles ils veulent  trouver une explication scientifique. Dieu sait si la vie a fait de moi quelqu’un de cartésien et que je ne crois QUE ce que je vois mais il n’empêche : «  et si c’était vrai ? ». 

 

J’ai souvenir de choses que j’ai vécu dans mon enfance. Aujourd’hui, je suis certain d’avoir vécu ces expériences mais est-ce que tout cela a vraiment existé, est-ce que je les ai vraiment vécues, ou n’est-ce que le fruit de mon imagination pléthorique ? Est-ce que c’est cette imagination qui fait que je suis aujourd’hui ce que je suis, ou est-ce que c’est ce que j’ai vécu, ou encore est-ce ce que je pense avoir vécu ou imaginé qui fait que je suis ce que je suis avec toute les incompréhensions que cela entraine ? Incompréhension, ça on ne peut parler, on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire,  mais ça on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire, ça on ne peut parler, on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire,  mais ça on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire, ça on ne peut parler, on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire,  mais ça on ne peut en parler sans être pris pour un fou. Alors ça tourne, ça tourne dans l’esprit, parfois, on oublie, et un fait dans la vie de tous les jours, nous ramène à ce qu’on a vu, à ce qu’on a vécu. Mais on ne peut le dire,…..

 

 

 Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que le Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

 

« Sanitarium » par Grégory Baudouin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents