Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baudouin.gregory.over-blog.com

baudouin.gregory.over-blog.com

Honneur et Patrie, telle est ma devise. Ancien des Troupes Aéroportées, je suis Président du Cercle Jean Moulin. Patriote Républicain; Jean Pierre Chevènement est, avec Jean Moulin, ma référence. Retrouvez ici ma chronique et l'actualité de Jean Pierre Chevènement


Intègre par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 14 Septembre 2015, 19:00pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

«  Elle était maquillée, comme une star de ciné ». D’aucuns, ayant un tant soit peu de culture musicale, auront reconnu de suite Monsieur Schmoll, alias Claude Moine, alias Eddy Mitchell. C’est beau le strass, les paillettes… Il faut néanmoins savoir raison garder et revenir sur terre un jour. Il ne faut pas non plus sacrifier sa vie non pas pour un rêve mais pour une chimère. Il faut savoir revenir au principe de réalité. C’est attendrissant quand c’est ado, ça l’est moins quand ça devient adulte.

 

C’est Michel Rocard qui a dit cela. Celui-ci a la particularité qu’on lui emprunte beaucoup de citations, mais en les tronquant. On pense bien sûr au célèbre « la France ne peut accueillir toute la misère du monde » auquel est tronqué « mais elle doit y prendre toute sa part. Et en l’occurrence, on a aussi « il faut revenir au principe de réalité » auquel est soustrait « économique » ; ainsi on peut le mettre à toutes les sauces.

 

En matière de strass, de paillettes, de politiques, cela fait penser people, cela fait penser à  journalisme, enfin à un certain type de journalisme. Ainsi, on voit des politiciens fréquenter de trop près des journalistes, et des journaleux fréquenter de trop près des politiques. Et il arrive qu’on voit alors des photos d’un ex pourtant à talonnettes plus grand qu’un basketteur, ou le même qui a des abdominaux à faire pâlir d’envie Schwarzie. On entend aussi, afin de faire le buzz, afin de faire de l’audience. La dernière en date, qui ne sera hélas pas la dernière, est qu’il faudrait accueillir tous les migrants syriens au sein du parlement européen. Quand on vous parlait de réalisme tout à l’heure… Là si on est dans le populisme, on est surtout à des hauteurs stratosphériques de connerie.

 

Et après on s’étonne que l’héritière, petite-fille du répudié, avance peu à peu dans l’ombre. La nature a horreur du vide. A ne plus faire du politique, d’aucuns font de la politique et beaucoup s’engouffrent là où le vide se fait. L’obscurantisme appelle l’obscurantisme. C’est la raison pour laquelle la seule solution contre le vide, le côté obscur de la politique, c’est le côté lumineux, ce sont les Lumières, c’est la République. De là à dire que ce sont les déclarations des khmers verts ou des ayatollahs rouges qui amènent le F Haine au pouvoir, de la dire que c’est la politique des sociaux-démocrates, des sociaux traitres comme disent les premiers, c’est un pas que je ne franchirais pas. Je rappelle la chronique où je disais savoir où se trouve l’ennemi et sur qui devoir frapper.  Mais il est certain que compromissions entre politiques, journaleux, affaires, frics, médias, strass, paillettes, amènent des mélanges qui font que. «L’intégrité en politique quitte à être impopulaire» disait mon Général ; des valeurs, une vision, aucun compromis quitte à paraitre ringard, et les générations futures vous remercieront.

 

Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que le Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

 

Intègre par Grégory Baudouin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents