Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baudouin.gregory.over-blog.com

baudouin.gregory.over-blog.com

Honneur et Patrie, telle est ma devise. Ancien des Troupes Aéroportées, je suis Président du Cercle Jean Moulin. Patriote Républicain; Jean Pierre Chevènement est, avec Jean Moulin, ma référence. Retrouvez ici ma chronique et l'actualité de Jean Pierre Chevènement


Vent coquin par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 6 Août 2015, 20:15pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

Vent coquin par Grégory Baudouin

Alors que je repartais après avoir déposé un patient, sur le trottoir une gente dame, la quarantaine, accompagnée d’un ado. La dame pourvue d’une robe courte, volante, bleue avec deux soufflets. Alors que mon regard se posait sur elle, je perçus un mouvement. Je n’accélérais pas et ce que j’attendais arriva, un « vent coquin ». Celui-ci souleva une première fois la robe pour dénuder totalement de superbes fesses, quand un second souffle souleva une deuxième fois la robe, faisant découvrir encore plus haut, jusqu’à l’anatomie de la dame. Ce n’eut pas l’air de la troubler. Le vent ayant cessé, je passais à côté d’elle, non sans lui adresser un signe de remerciement pour avoir agrémenté ma journée. Je ne sais si elle me répondit par un sourire, par son plus grand mépris, par un geste de mécontentement, ou si elle ne me répondit pas, je ne regardais pas en arrière.

 

J’adore les vents coquins, raison pour laquelle j’aime le sud. Dernièrement, nous étions avec des amis en terrasse d’un restaurant à Carcassonne. La terrasse faisait l’angle de trois rues, dont deux montantes. Le vent ne pouvait que s’engouffrer dans les rues. Moi, assis face à la rue, ma douce à mes côtés, je ne pouvais que déguster le spectacle qui n’avait de cesse. Je me serai cru dans « 7 ans de réflexion » avec Norma Jean Baker alias Marilyn Monroe et une scène du métro perpétuelle. Je disais à ma douce et mes amis que j’adorais ce restau, que je voulais l’année prochaine venir à la même époque, dans le même restau, à la même heure à la même place.

 

J’adore l’été. J’adore la canicule. J’adore le réchauffement climatique. Qu’il est bon de voir ces jeunes filles et des dames « matures » (elles ont ma préférence) comme on dit aujourd’hui, se promener, si ce n’est nues avec des habits qui ne laissent rien à l’imagination quant à leur anatomie. Je pensais à cette photo que m’avait envoyée cette semaine un de mes amis quelque peu « ethno différencialiste »  avec en légende : ce qui compte c’est que les cheveux soient couverts, et de voir une jeune fille dans une restaurant visiblement de restauration rapide, le voile sur la tête, tous cheveux couverts, dotée d’un pantalon taille basse laissant admirer de tout aussi superbes fesses que ma gente dame de ce jour. Les deux visiblement avaient un point commun hormis de jolies fesses, elles étaient toutes deux dépourvues de dessous.

 

Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que le Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents